poésie amour sexe regards

Désormais elle garde les yeux ouverts

Désormais elle garde les yeux ouverts,
Pareils à deux rubis humides et clairs,
D’où jaillit à présent un désir charnel.
L’âme qui trépigne aux portes de ses prunelles.

Désormais elle garde les yeux ouverts,
Laissant ses sentiments à découvert.
Un peu plus chaque jour le voisinage se meurt,
Par l’assiduité des rendez-vous du cœur.

Désormais elle garde les yeux ouverts,
Je surpasse l’attrait de l’imaginaire,
L’appréhension cède sa place à l’indécence,
Alors que ses émotions pénètrent mes sens.

Désormais elle garde les yeux ouverts,
Le temps n’ose pas défier les plaisirs sévères,
Mon iris nourri de va-et-vient successifs,
Estompe les conquêtes, leur souvenir chétif.

Désormais elle garde les yeux ouverts,
Notre amour comme seul et unique repère.
L’épiderme gratifié de caresses grossières,
À faire pâlir nos fantasmes prépubères.

L.P

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s