poeme alexandrin sommeil yeux

Du sommeil au coin des yeux – Poème alexandrins

Il te reste un peu de sommeil au coin des yeux.
Il a laissé d’infimes traces sur ton être ;
De discrets indices d’un périple audacieux,
Une suite intrigante de formes et de lettres.

Il te reste un peu de sommeil au coin des yeux.
Je sens les vestiges de ta fugue nocturne ;
J’aimerais me blottir au moindre de ses creux,
Y demeurer tel un invité taciturne.

Il te reste un peu de sommeil au coin des yeux.
Dès lors qu’ils s’entrouvrent, la brume se dilue ;
Les paysages alentour deviennent ennuyeux,
La bravoure laisse place à la retenue.

Il te reste un peu de sommeil au coin des yeux.
L’esprit oscille entre réel et rêverie ;
Cette vie éphémère se meurt peu à peu,
Ne laissant derrière elle qu’une peau engourdie.

Léon Plagnol

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s